Famille recomposée : attention à la transmission en cascade !30/04/2018  



Lors de la transmission de biens à ses beaux-enfants (enfants de son conjoint), le taux d’imposition aux droits de donations est de 60 %. Pour éviter de payer ces droits, il peut être tentant de donner des biens à son conjoint, pour qu’ensuite il les redonne à ses propres enfants (afin de bénéficier des abattements et du tarif en ligne directe). Mais attention, cela peut être requalifié d’abus de droit fiscal par l’administration, en raison d’une interposition de personne, et taxée en conséquence. Le comité de l’abus de droit fiscal vient de le rappeler dans une affaire récente ou un mari avait effectué une donation de parts de SCI à son épouse, et celle-ci, immédiatement après, avait transmis les parts à ses trois enfants.

Avis rendus le 17 avril 2018 par le comité de l’abus de droit fiscal


 Autres articles sur le même sujet :
Donation et droit de retour

Lorsqu'un donateur exerce un droit de retour à la suite du décès du donataire (articles 738-2 et 951 du Code civil), il peut demander la restitution des droits de mutation acquittés lors de la donation résolue.

Indivision, comment calculer les droits ?

La valeur des droits indivis doit être réduite par rapport à la valeur totale du bien.

Quand un don dissimule... une dissimulation

En donnant à leurs enfants une partie de leur patrimoine, les parents titulaires d'un emprunt peuvent être considérés comme objectivement ou raisonnablement de mauvaise foi.

Les notaires ont accès au fichier recensant les contrats d'assurance-vie

Les notaires peuvent consulter le fichier FICOVIE, recensant les contrats d'assurance-vie.

Délocalisation de la procédure d'agrément pour les monuments historiques

Un arrêté modifie la procédure d'agrément permettant aux propriétaires d'un immeuble classé détenu par une SCI non familiale non soumise à l'impôt sur les sociétés de bénéficier de dispositions fiscales particulières.

Cas de dégrèvement de taxe foncière

Un bien qui n'a pas encore été loué peut ouvrir droit au dégrèvement de taxe foncière pour vacance.