Les Français vont partir en vacances28/05/2018  



Selon le baromètre annuel Ipsos / Europ Assistance, les Français sont 69 % à envisager de boucler leur valise pour partie en vacances. Et les Français qui partent ne sont que 57 % à vouloir rester dans leur propre pays contre 63 % l’été dernier.
Les destinations à la mode ? L’Espagne (16 % des voyageurs en hausse de quatre points), l’Italie (8 % en baisse d’un point) et le Portugal (7 %, en progression de deux points). La Tunisie et le Maroc suivent. Une progression totale de quatre points largement supérieure à celle de l’Europe (+ 1 point).
Le budget moyen, 1 993 euros, ne progresse que de 1 % mais c’est mieux que la moyenne en Europe avec 1 957 euros et une chute de 2 %. Enfin, les Français rêvent de visiter New York, Rome et Londres et considèrent que la Thaïlande est « le pays le plus exotique à visiter ».


 Autres articles sur le même sujet :
900 € pour les vacances d'été !

Les Français envisagent de consacrer, en moyenne, 898 euros à leurs prochaines vacances d'été, selon le baromètre Sofinscope.

Pensez-vous que votre pouvoir d’achat a baissé ?

Plus de huit Français sur dix (81%) ont le sentiment que leur pouvoir d'achat a baissé au cours des dernières années, selon un sondage Ipsos Sopra Steria.

Combien vous faudrait-il en plus pour vivre confortablement ?

Selon le baromètre Cofidis/CSA, les Français estiment avoir besoin de 484 euros de plus par mois pour vivre «confortablement».

Les Français se méfient d’internet

Selon une enquête réalisée par Dashlane et Opinionway, en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis, les internautes français sont ceux qui se méfient le plus. 14% ne communiquent jamais leurs données personnelles, contre 4 % des Britanniques et 5% des Américains.

La baisse des taux pousse les français vers l’immobilier

Selon le dernier baromètre « Les Français, l’épargne et la retraite », la baisse des taux des produits d’épargne a modifié le comportement des ménages.

Combien êtes-vous prêt à payer pour votre téléphone ?

Selon une étude Ipsos, les Français ne sont pas prêts à casser leur tirelire pour acquérir un nouveau téléphone. Seuls 14 % pourraient dépasser un budget de 250 euros.