Placements : L’Italie fait fuir les investisseurs28/05/2018  



Les investisseurs ont réduit de 380 millions de dollars (325 millions d'euros) leurs placements dans les fonds actions italiens en raison des inquiétudes suscitées par l'arrivée au pouvoir d'une coalition jugée eurosceptique en Italie, a rapporté EPFR Global. Les inquiétudes liées à la situation politique en Italie ont plus largement favorisé des dégagements sur les fonds européens en actions et en obligations, les investisseurs ayant retiré au total 4,4 milliards de dollars de ces deux catégories de fonds, a ajouté EPFR Global. L'indice phare de la Bourse de Milan a perdu près de 3 % depuis lundi après une baisse identique la semaine précédente.
 

(Source EPFR Global)


 Autres articles sur le même sujet :
Ces entreprises qui chouchoutent leurs actionnaires individuels

L’Autorité des marchés financiers (AMF) publie un état des lieux des pratiques en matière de stratégie et communication actionnariale des sociétés cotées.

Recul des fonds actions

Selon l’étude hebdomadaire publiée par Bank of America-Merrill Lynch, la décollecte sur les fonds investis en actions se poursuit, c’est la huitième semaine consécutive de sorties.

Les principales erreurs commises par les investisseurs

Vision et attitude court-termistes, sont les principales erreurs commises par les investisseurs, selon leurs conseillers en gestion de patrimoine, révèle l’étude de Natixis Global Asset Management.

Bourse : 2016 dans la lignée de 2015 ?

2015 fut une année compliquée sur les marchés financiers et l’allocation d’actif en général avec une volatilité en hausse sur les principales classes d’actifs (actions, taux et devises) et des divergences (monétaires, croissances, valorisations) qui se sont creusées. 2016 ne devrait pas être très différente.

Rebranding à la bourse de Paris

Adieu Alternext et le Marché libre, désormais il faudra parler d’Euronext Growth" et d’Euronext Access".

Bourse : les courtiers trois fois moins chers que les banques

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a passé en revue les frais moyens appliqués aux investissements en actions pour les épargnants qui investissent en direct.